Exclusivités web

Deux femmes en tunique rouge.

Un rêve devenu réalité

La commissaire, source d'inspiration pour une nouvelle policière

Haley Vandepoele (à gauche) n'avait que six ans quand elle a rencontré la comm. Brenda Lucki, qui l'a amenée à vouloir se joindre à la GRC. Crédit : Andrew Marshall, GRC

Par

Enfant, Haley Vandepoele se souvient d'avoir rencontré la chef du détachement de la GRC de sa localité, peu après avoir déménagé dans le quartier où se trouvait le détachement, à Landmark (Manitoba), une petite ville située à 40 kilomètres au sud-ouest de Winnipeg.

« Je devais avoir six ans quand je l'ai rencontrée », raconte-t-elle, en parlant de Brenda Lucki, la nouvelle commissaire de la GRC. « Je voulais être comme elle. »

Le 11 juin, le rêve de Haley de porter la tunique rouge s'est réalisé lorsqu'elle a terminé sa formation à l'École de la GRC, aussi connue sous le nom de Division Dépôt. Et la personne qui l'a inspirée, Brenda Lucki, y était pour remettre les insignes de police à ses camarades et à elle.

« Haley est une leader naturelle et une bonne communicatrice, dit la commissaire Lucki. Elle s'efforce d'être la meilleure dans tout ce qu'elle fait, comme tous les nouveaux gendarmes. »

L'intérêt de la jeune femme de 24 ans pour la GRC a commencé à se développer en 2001, quand sa famille et elle ont rencontré Brenda Lucki, qu'ils voyaient souvent en uniforme.

L'intérêt de Haley pour le service de police national ne s'est jamais estompé depuis, la carrière de Brenda Lucki étant une source d'inspiration pour elle.

« J'ai connu Brenda avant qu'elle ne devienne la commissaire de la GRC. Je voulais être capable de toucher les gens comme elle le fait », explique-t-elle, relatant ensuite des accomplissements de la commissaire partout au Canada et dans des zones de conflit, notamment en ex-Yougoslavie.

« Les policiers interviennent auprès de gens au moment où ils sont les plus vulnérables, ajoute-t-elle. J'espère que par mes paroles et mes gestes, je pourrai les aider. »

La commissaire Lucki se souvient d'une enfant qui voulait toujours en savoir plus sur le travail policier.

« À partir du moment où elle a annoncé qu'elle voulait entrer à la GRC, elle m'en parlait chaque fois qu'elle le pouvait. »

Après avoir obtenu son diplôme d'études secondaires en 2012, Haley Vandepoele a passé trois ans au Northern Alberta Institute of Technology pour devenir entraîneuse personnelle, en plus de remporter les championnats de l'Alberta Colleges Athletic Conference avec l'équipe de hockey de son école.

Elle savait alors qu'elle irait à la Division Dépôt, et Brenda Lucki aussi.

Cette dernière sait aussi que Haley a hâte de servir les résidents pendant sa première affectation, à Whitemouth, au Manitoba.

« Elle a beaucoup d'entregent, est très positive et tisse facilement des liens », dit la commissaire, qui ajoute que les employés qui ont ces qualités sont souvent les meilleurs recruteurs de la GRC.

« Les membres et les employés doivent prendre le temps de vanter les exploits de notre formidable organisation auprès des jeunes afin d'attirer les meilleurs », croit-elle.

Date de modification :